J'aime les livres et j'en suis fière

http://suny.zeblog.com/

Le temps qui passe...

« Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Suny? Yes, it's me

Suny Des livres, des livres, encore des livres... Ce que j'ai aimé lire, pourquoi ne pas donner envie aux autres de le lire aussi? Puis si vous avez envie de me conseiller des lectures, surtout faites-vous plaisir, la lectrice compulsive que je suis en sera ravie! Et enfin, elle sera aussi ravie de lire vos commentaires concernant les ouvrages présentés. ^^

L'administration

En stock

Choisis ton rayon

Derniers arrivages

Pages

Ce qui se passe dans le coin...

Puis y'a aussi les autres...

Fils RSS, trucs bizarres que je ne comprends pas, mais je les laisse, au cas où.

Rien de grave - Justine Lévy

Elégamment rédigé par Suny :: le 16/09/2007 à 22:54 :: Contemporain

Découvert grâce à ma conseillère en titre (désolée Antoine, fallait arriver avant :p), et je suis pas mécontente.

Le style m'a un peu fait penser à une copie de Despentes au début, même si bien sûr Despentes est inimitable, mais plus on avance dans le bouquin, plus la personnalité de l'auteure s'affiche, elle est directe elle aussi mais moins cash.

Je lui reprocherais seulement e trop aller et venir dans la chronologie, à la fin on ne sait plus trop où on est, avec qui et quand, du coup parfois on situe mal certains passages et on se demande de quoi elle parle et pourquoi à ce moment-là.

Mis à part ça, sa manière de dépeindre les sentiments, les relations et les événements est très juste, émouvante juste comme il faut mais avec une grande lucidité et beaucoup de réalisme. Et même si l'histoire a l'air bien partie pour mal finir, l'espoir y est, alors on referme le livre sans regrets ni frustration.

 

 

"Tu t'attendais à quoi? je lui ai dit. Tu crois que ça va être facile de me quitter? Tu crois que je vais te laisser faire comme ça? J'ai lané le cadre par terre, le verre s'est brisé mais comme c'était pas assez j'ai bondi et j'ai déchiré la photo, celle qu'il prétendait tant aimer, la photo de nous dex en mariés, beaux et légèrement ridicules, il y avait tant de monde qu'on ne connaissait pas à notre mariage qu'on est partis avant la fin.

Il a eu l'air triste, plus de la photo déchirée que du fait de me quitter. Il a toujours été fou avec les photos. Parfois je me disais qu'il n'aimait les choses de la vie que pour les voi un jour en photo. Moi c'est le contraire, rien ne me fait plus peur qu'une photo de bonheur avec toute la quantité de malheur qu'elle promet, qu'elle contient, mais sans le dire, en cachant bien son jeu. Je ne savais pas encore que c'était la meilleure chose qui puisse m'arriver, qu'il me quitte. Comment j'aurais pu le savoir? Il était toute ma vie, sans lui je n'existais pas."

 

Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://suny.zeblog.com/trackback.php?e_id=250015

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
Copyright © Suny - Blog créé avec ZeBlog