J'aime les livres et j'en suis fière

http://suny.zeblog.com/

Le temps qui passe...

« Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

Suny? Yes, it's me

Suny Des livres, des livres, encore des livres... Ce que j'ai aimé lire, pourquoi ne pas donner envie aux autres de le lire aussi? Puis si vous avez envie de me conseiller des lectures, surtout faites-vous plaisir, la lectrice compulsive que je suis en sera ravie! Et enfin, elle sera aussi ravie de lire vos commentaires concernant les ouvrages présentés. ^^

L'administration

En stock

Choisis ton rayon

Derniers arrivages

Pages

Ce qui se passe dans le coin...

Puis y'a aussi les autres...

Fils RSS, trucs bizarres que je ne comprends pas, mais je les laisse, au cas où.

Génocidé - Révérien Rurangwa

Elégamment rédigé par Suny :: le 07/07/2007 à 18:56 :: Vécu et réflexions diverses

"Ils m'ont tué, moi et toute ma famille, sur une colline du Rwanda en avril 1994. J'avais quinze ans. Je ne suis pas mort."

Voilà de quoi parle ce livre terrible. Un témoignage terrible sur un fait terrible, le génocide des Tutsi qui s'est déroulé au Rwanda en 1994, par la main des Hutu, leurs voisins, parfois leurs amis.

J'en avais vaguement entendu parler à l'école, à l'époque, même quelques années après les faits je crois. Ma prof d'histoire-géo nous avait simplement parlé d'une gué-guerre qui se déroulait là-bas, entre deux ethnies africaines, les Hutu et les Tutsi. Cette histoire ne m'avait pas marqué plus que ça. Des conflits, il y en a partout dans le monde. Mais elle avait seulement omis de nous raconter l'horreur de ces massacres, leur soudaineté, leur non-réciprocité. Après tout, le Rwanda ne représente pas vraiment un enjeu économique en France, alors à quoi bon s'y apesantir?

Ce livre m'a vraiment foutu un coup dans la gueule. Ce que raconte ce jeune rescapé du génocide semble tout bonnement incroyable, tant c'est inhumain, injuste, je dirais même injustifié, révoltant. La connerie humaine m'a toujours donné envie de vomir, mais là c'est au-dessus de tout ce que je pouvais imaginer.

Beaucoup disent et pensent que c'est fini. De l'histoire ancienne. Heureusement, Révérien est là pour nous rappeler que les rescapés du génocide sont toujours là, et leurs plaies toujours béantes. Elles ne se refermeront pas tant que ces atrocités resteront impunies et surtout inavouées. Mais le seront-elles un jour?

 

 

"Depuis que, le 20 avril 1994, vers 16 heures, je fus découpé à la machette avec quarante-trois personnes de ma famille sur la colline de Mugina, au coeur du Rwanda, je n'ai plus connu la paix. J'avais 15 ans, j'étais heureux. Le ciel était gris mais mon coeur était bleu. Mon existence a soudainement basculé dans une horreur inexprimable dont je ne comprendrai probablement jamais les raisons. Mon corps, mon visage et le plus vif de ma mémoire en portent les stigmates. Pour toujours."

Comme celle de tous les survivants, l'histoire de Révérien Rurangwa rejoint l'Histoire. Son récit évoque, avec un réalisme saisissant, l'atrocité du dernier génocide du XXe siècle : celui des Tutsi au Rwanda. Il dit aussi la force de l'instinct de survie et des processus de résilience, l'impuissance à envisager le pardon quand la justice est bafouée, l'énigmatique pouvoir du mal et le mystérieux silence de Dieu.

 

Lien bonus pour en savoir plus : La Maison des journalistes.

 

Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://suny.zeblog.com/trackback.php?e_id=222733

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
Copyright © Suny - Blog créé avec ZeBlog